> WEEK-END TEMPS-FORT DU 15 DÉCEMBRE 2018 sur le thème : LA PAIX ENTRE LES RELIGIONS : IMPOSSIBLE ?
Conférence de l’ingénieur de recherche 1ère classe au CNRS ANNE-LAURE ZWILLING

L’actualité fait état quasiment tous les jours de conflits ou d’agression liées à l’appartenance religieuse des personnes concernées. Pourtant, aucune religion ne dit vouloir avant tout la guerre entre les religions, aucune n’affirme vouloir établir le chaos sur terre. Les religions sont-elles des « instruments de paix », ou au contraire rendent-elle cette paix impossible ?

> CONFÉRENCE DU 19 OCTOBRE 2018 sur le thème : FOI, LIBÉRATION, SALUT : PENSER L’EXORCISME DANS LE RITUEL DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE
Conférence du Maître de conférence à la Faculté de Théologie Catholique de l’Université de Strasbourg SÉBASTIEN MILAZZO

Force est de constater que la culture populaire, bien que suspicieuse à la question d’un acte de foi en Dieu et en son Salut, ne rechigne pas à laisser une place de premier choix –sensationnelle– à la question du diable, comme peuvent en témoigner un certain nombre d’œuvres artistiques, culturelles, ou encore…cinématographiques.

Penser l’existence d’un diable vaincu par un rituel d’exorcisme pourrait paraître aux yeux du grand public comme un objet de curiosité, pour ne pas dire d’excentricité, invoquant peut-être ainsi le rictus, ça et là, d’une gêne acquiesçant à un manque de rationalité éclairée (pour ne pas dire de rationalité morale !) à l’égard de l’affaire. C’est que, pour reprendre les mots du Faust de Goethe, « […] les hommes déprécient ce qu’ils ne peuvent comprendre ». A plus forte raison lorsqu’il est question de diableries et de mal ! Comme si le tabou du diable l’exorcisait du même coup : or, ne pas vouloir, par peur, nommer le mal pour l’éviter c’est déjà lui octroyer un trop plein d’existence. Taire le mal, c’est s’en accommoder ; le nommer, c’est déjà, en un certain sens, s’en affranchir : les rituels d’exorcisme dans la tradition de l’Église catholique cherchent en un certain sens à nommer le mal pour le vaincre. Ce n’est que récemment, en 2006, qu’est paru en sa traduction française le Rituel de l’exorcisme et prières de supplication : il ne s’agira pas seulement de nommer le mal pour l’extraire ; il s’agira également de dire du bien du possédé comme ayant la dignité d’être une créature créée et voulue par Dieu. Et si, outre sa dimension surnaturelle, le diable posait la question de l’incapacité pour notre société d’esquisser un horizon d’espérance et des souffrances humaines qui en résultent ?

> WEEK-END TEMPS-FORT DU 6 OCTOBRE 2018 sur le thème : LA PAIX AVEC LE PASSÉ
Conférence de la Doctorante théologien et Aumônier aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg ANNICK VANDERLINDEN

« Il y a un temps pour tout », dit Qohéleth, « un temps de guerre et un temps de paix » (Qoh 3,8). Nombreuses sont les publications aujourd’hui qui nous invitent à « être en paix » avec notre passé. Mais selon les histoires de vie, comment parvenir à cette paix ? A quels titres peut-elle s’établir et qu’implique-t-elle comme renoncements ? Entre la mémoire et l’oubli, comment goûter la paix ?

> CONFÉRENCE DE LA RENTRÉE INCLUSIVE DU 29 SEPTEMBRE 2018 sur le thème : LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA BIOÉTHIQUE
Conférence de la membre du Comité Consultatif National d’Éthique MARION MULLER-COLARD

> CONFÉRENCE DU 6 JUIN 2018 sur le thème : LE MÉCÉNAT DANS TOUS SES ÉTATS
Conférence de l’Ingénieur, Chimiste, Docteur-ès-sciences physiques GUY SALLAVUARD

En commençant par une promenade illustrée, le conférencier emmènera les participants dans quelques départements français, sur des sites patrimoniaux ayant fait l’objet de programmes de sauvegarde, de restauration et de mise en valeur dans lesquels le mécénat a joué un rôle déterminant. Sur la base de ces expériences concrètes, Guy Sallavuard fera un état des lieux des différentes formes de mécénat pratiquées en France. Il en rappellera les éléments d’environnement législatif et fiscal et tentera une synthèse des tendances actuelles. Il ouvrira le débat avec les participants sur le thème de la philanthropie et de l’engagement bénévole au service de l’intérêt général.

> WEEK-END TEMPS-FORT DU 16 FÉVRIER 2018 sur le thème : QUAND L’AUTRE ME DÉRANGE : CHANGER DE SEXE / DE GENRE : UNE MALADIE ?
Conférence du Maître de conférences à l’Université Panthéon-Assas de Paris BENJAMIN MORON-PUECH

Benjamin Moron-Puech travaille sur la question intersexe en droit depuis 2009, question dont il traite notamment sur son carnet de recherche sex and law. Après un mémoire consacré aux personnes intersexuées en droit, il a notamment publié un article prospectif intitulé « Le droit des personnes intersexuées, chantiers à venir ». Il se met fréquemment au service des institutions publiques qui l’auditionnent (Sénat, Défenseur des droits, Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe). Il a assisté pendant plusieurs années l’Organisation internationale intersexe (OII), avant de co-fonder avec des juristes et des personnes intersexuées, l’association GISS, une association qui a pour objectif de faire respecter les droits fondamentaux des personnes intersexuées, par la voie du dialogue avec les pouvoirs publics, mais aussi des procès.

> WEEK-END TEMPS-FORT DU 12 JANVIER 2018 sur le thème : L’AUTRE ME RENVOIE AU DIVIN
Conférence du Pasteure et Psychologue SANDRA ZURCHER-DROIT

Thérapeute praticienne de la méthode Vittoz, la question de la rencontre de l’autre se situe au cœur de son ministère.

> WEEK-END TEMPS-FORT DU 8 DÉCEMBRE 2017 sur le thème : VIVRE EN HARMONIE AVEC L’AUTRE : UN DÉFI !
Conférence de Monseigneur JEAN-PAUL VESCO

Évêque d’Oran depuis 2012, il a écrit deux livres, « Tout amour véritable est indissoluble » (Cerf) sur la question de l’accueil des personnes divorcées-remariées dans l’Église catholique, et plus récemment « L’Amitié » (Bayard) qui servira de base à nos échanges.

> WEEK-END TEMPS-FORT DU 17 NOVEMBRE 2017 sur le thème : L’AUTRE QUESTIONNE MON IDENTITÉ
Conférence du Directeur de recherche au CRNS et Directeur du Centre de recherche français de Jérusalem DOMINIQUE BOUREL

La thématique sera traité à partir de la tradition juive allemande du 20ème siècle, en s’appuyant sur des penseurs tels Martin Buber notamment.

> CONFÉRENCE DU 12 MAI 2017
Conférence du Père GUY GILBERT

Guy Gilbert entre au petit séminaire à l’âge de 13 ans, en 1948. Mais ce n’est qu’en Algérie, où il part en 1957 que sa vocation s’éveille réellement. C’est à Alger qu’il finit son séminaire. Il est prêtre du diocèse d’Alger de 1965 à 1970. De retour à Paris, il exerce son activité de prêtre dans la rue et devient éducateur spécialisé pour les jeunes délinquants dans le 19ème arrondissement. En 1974, grâce à un legs, Guy Gilbert achète une ferme à La Palud-sur-Verdon, « une ruine loin de Paris », pour y installer un lieu d’accueil, la Bergerie de Faucon où, avec une équipe d’éducateurs, il tente de réinsérer des jeunes en difficulté, par le travail et le lien avec les animaux. Toute sa vie, Guy Gilbert s’est occupé des loubards parisiens. Il relate ces activités dans ses livres. Il défend ces jeunes rejetés par la société et rappelle la responsabilité de notre société d’exclusion dans l’état de ces derniers.

> WEEK-END TEMPS-FORT DU 28 AVRIL 2017 sur le thème : NOS VALEURS NE SONT PAS À VENDRE
Conférence du Professeur honoraire d’éthique de l’Université de Genève ERIC FUCHS

Une conférence consacrée aux valeurs qui trouvent leur ancrage dans la Réforme protestante du 16ème siècle et à leur actualité.

> WEEK-END TEMPS-FORT DU 19 FÉVRIER 2017 sur le thème : LA CRÉATION N’EST PAS À VENDRE
Conférence du Doctorant théologien MARTIN KOPP

martin-kopp

La sauvegarde de la création apparaît à la fois comme un défi et une chance. Un défi, car la vie, sa qualité et sa diversité elles-mêmes sont mises en question par des comportements individuels et des structures sociales aujourd’hui mortifères, demain suicidaires. Une chance, car la conversion écologique peut redonner sens au progrès et participer de la construction d’un monde de justice et de paix. Partant d’un bref rappel scientifique de la situation actuelle, la présentation cheminera en théologies et en spiritualité pour aboutir à la proposition concrète de la simplicité joyeuse.

Voir la présentation

En quelques mots…

Saint-Guillaume représente à la fois un lieu d’histoire et un lieu de vie tourné vers l’avenir au cœur de Strasbourg.

L’accueil, la convivialité, la culture du débat et une lecture ouverte et critique des textes bibliques en fonction de l’actualité représentent des priorités pour le Conseil presbytéral.

Rejoignez-nous sur :
DONS EN LIGNE
Sélectionnez la méthode de paiement
Informations personnelles

Détails de facturation

Total du don : 10€

Contactez-nous
La paroisse est membre de l’UEPAL

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer