Le foyer Lecocq

Activités du foyer Lecocq

Le foyer est mis à la disposition de divers évènements et activités : il sert aux apéritifs après le culte et permet ainsi un temps d’échanges et de réflexions. Quand le temps le permet, les portes sont ouvertes sur la cour à l’arrière, permettant ainsi de profiter du jardin. Mais le foyer est également le lieu de diverses conférences organisées par la paroisse sur des thèmes liés au protestantisme, à l’histoire de l’art, à la musique ainsi qu’au dialogue interreligieux et à l’inclusivité. En plus de cela, sont organisés des répétitions musicales, des ateliers créatifs, des cours de yoga…

La paroisse permet la location du foyer Lecocq et étudie toute demande. Vous pouvez contacter le secrétariat paroissial pour plus de renseignements :
Email : info@saint-guillaume.org / tel : +33 (0)3 88 36 01 36


Quelques mots sur Georges Lecocq

C’est en l’honneur de Georges Lecocq, pasteur et théologien de la mouvance libérale, que les autorités paroissiales ont nommé le foyer paroissial de Saint-Guillaume.

Le pasteur Georges Lecocq est né le 7 novembre 1890 à Torigni-sur-Vire, chef-lieu de canton du bocage normand.

Dans un premier temps, il est chargé de la diaspora protestante de sa région natale. Grâce à son acharnement, à son attachante personnalité, à son enthousiasme communicatif, il réunit les fonds nécessaires à la construction de plusieurs lieux de culte, telles les chapelles de Granville, de Bagnoles-de-l’Orne.

A l’approche de la soixantaine, Georges Lecocq change de diaspora : il est nommé aumônier militaire protestant pour la 6e région avec siège à Nancy. Il découvre ainsi l’Alsace qui fait parti du secteur militaire dont il est responsable et à laquelle l’attachent depuis de nombreuses années déjà les oeuvres d’Auguste Sabatier, professeur à la Faculté de Strasbourg de 1867 à 1872, Albert Schweitzer, qu’il aime citer ainsi que Charles Wagner, pasteur originaire de l’Alsace bossue. Ce dernier a fondé à Paris en 1907 la paroisse du Foyer de l’Ame à laquelle Georges Lecocq ne manque jamais de rendre visite lors de ses fréquents voyages dans la capitale. Il y retrouve à chaque fois son ami Georges Marchal, pasteur des lieux, spécialiste de la pensée schweitzerienne.

Le 6 août 1987, Georges Lecocq s’est éteint à Strasbourg, où s’était installée une partie de sa nombreuse famille. Ses funérailles ont été célébrées à l’église Saint-Guillaume et il a été enterré à Nancy.

En quelques mots…

Saint-Guillaume représente à la fois un lieu d’histoire et un lieu de vie tourné vers l’avenir au cœur de Strasbourg.

L’accueil, la convivialité, la culture du débat et une lecture ouverte et critique des textes bibliques en fonction de l’actualité représentent des priorités pour le Conseil presbytéral.

Donations
Rejoignez-nous sur :
Contactez-nous
La paroisse est membre de l’UEPAL