Restauration de l’église

Quelques mots sur la restauration…

Les années 2017 à 2020 seront marquées par un vaste chantier d’assainissement et de restauration de l’église.

Les sols intérieurs de l’église sont actuellement très étanches, ce qui provoque d’importants problèmes d’humidité dans les murs, les pieds de poteaux et les sols. Ces problèmes doivent être traités de toute urgence. L’état des vitraux est moyen ; l’absence de feuillards et d’éléments de serrurerie de maintien entraine une déformation de certains vitraux. Là aussi, il y a urgence pour la préservation des magnifiques verrières qui ornent Saint-Guillaume, pour certaines depuis le Moyen-Âge. Enfin dans la chapelle et la sacristie, l’installation de chauffage implique une remise aux normes.

Ce chantier permettra aussi de valoriser le narthex et la chapelle, et d’aménager un espace d’accueil et d’exposition au fond de l’église, ainsi qu’une infrastructure autour de l’autel optimisant l’utilisation de l’église pour les cultes et les concerts.

…Et sur l’avancée des travaux

La première phase est lancée.
Elle comprend la création d’un drainage extérieur, le traitement des soubassements, une remise en peinture de la façade principale ainsi que d’une partie de la façade rue Saint-Guillaume, la réfection de la couverture de la flèche ainsi que la restauration de deux verrières. En parallèle, la chapelle sera restaurée avec la restitution d’un sol en tomettes, la création d’un plafond chauffant ainsi que d’une kitchenette et de toilettes attenantes. Ces travaux devraient durer jusqu’à l’automne. Durant toute cette période, la nef sera accessible pour les cultes, manifestations et visites.

La seconde phase devrait s’étaler de février 2019 jusqu’en automne 2020, avec la réfection du plafond et du sol de l’église, le traitement des murs, la création d’un sas d’entrée dans le narthex, l’installation d’un nouveau système de chauffage, la création d’un espace baptismal, la mise en place d’un nouvel éclairage et le remplacement des bancs par des chaises. Dans ce cadre, la chaire, fortement altérée par les remontés d’humidité, devrait être restaurée et des équipements multimédias installés. Durant cette période, les cultes ordinaires auront lieu à la chapelle ; pour des célébrations extraordinaires, nous migrerons à Saint-Pierre-le-Jeune.

Sur le plan financier, ces travaux représentent un budget avoisinant les 3 millions d’euros dont plus de la moitié est à charge de la paroisse : un défi énorme ! Une levée de fonds est en cours sous la bannière « SauvonsGuillaume » : nous sollicitons des dons et legs et faisons appel au mécénat. 

Par ailleurs, nous proposons des activités, manifestations et « produits dérivés » visant à récolter des fonds, mais aussi à communiquer sur la spécificité de la voix de Saint-Guillaume au sein du protestantisme alsacien ainsi que sur notre projet de paroisse.

L’ancre qui surplombe notre clocher est devenu l’emblème de cette levée de fonds. Stylisé dans un traitement graphique contemporain, elle évoque à la fois un « smiley », signe de joie, un personnage ouvrant ses bras, signe d’accueil et d’ouverture, les symboles du masculin et du féminin reflétant les valeurs humanistes de Saint-Guillaume, et la croix renvoyant au Christ qui donne son fondement et son sens à notre engagement.

> Accédez aux photos de la restauration en cours

En quelques mots…

Saint-Guillaume représente à la fois un lieu d’histoire et un lieu de vie tourné vers l’avenir au cœur de Strasbourg.

L’accueil, la convivialité, la culture du débat et une lecture ouverte et critique des textes bibliques en fonction de l’actualité représentent des priorités pour le Conseil presbytéral.

Rejoignez-nous sur :
DONS EN LIGNE
Sélectionnez la méthode de paiement
Informations personnelles

Détails de facturation

Total du don : 10€

Contactez-nous
La paroisse est membre de l’UEPAL